Pages Menu
Categories Menu

Posted by on 7 Oct, 2016 in Agence Immobilière | 0 comments

La solution optimisante pour la perception de revenus immobiliers

La solution optimisante pour la perception de revenus immobiliers

Les logements loués meublés à compter du 27 mars 2014, et destinés à être utilisés à titre de résidence principale par le(urs) locataire(s), sont obligatoirement régis par la loi du 6 juillet 1989. La loi ALUR, adoptée en mars 2014, a en effet consacré un titre spécifique à ce type de baux directement au sein de la loi de 1989. Ce faisant, étendu le nombre de dispositions applicables aux logements non meublés aux meublés. En conséquence, 2 dispositifs coexistent aujourd’hui, suivant la date à laquelle a été conclu le contrat de location.

Fiscalement, soit vous pouvez opter pour le micro BIC et bénéficier d’un abattement de 50% sur vos revenus immobiliers imposables (si Inférieur à 32900 euros)

Soit réduire les revenus imposables grâce à l’amortissement du bien. Nous sommes à votre disposition pour vous assister fiscalement dans ce schéma (www.joptimiz.com)

Le contrat de bail

Le contrat de location doit être établi par écrit.
Les baux de logements à usage d’habitation conclus à compter du 1er août 2015, doivent respecter un contrat type. La liberté des parties est ainsi restreinte, et l’est d’autant plus qu’un certain nombre de clauses, énumérées par la loi, sont réputées non écrites.
Par ailleurs lorsque le logement est occupé à titre de résidence principale, les baux conclus à partir du 8 août 2015 doivent comporter les mentions obligatoires applicables aux contrats de locations nues.

Documents annexes

Etat des lieux

Les parties au contrat doivent établir un état des lieux d’entrée au moment de la remise des clés.

Inventaire et état détaillé du mobilier

Un inventaire et un état détaillé du mobilier sont établis dans les mêmes formes. En autant d’exemplaires que de parties lors de la remise et de la restitution des clés. Ces documents, établis contradictoirement et amiablement, sont signés par les parties ou par un tiers mandaté par elles et joints au contrat de location. Ces documents ne peuvent donner lieu à aucune autre facturation que celle liée à l’établissement de l’état des
lieux.

Diagnostics techniques

Le bailleur doit fournir un certain nombre de diagnostics techniques au locataire, dès son entrée dans le logement.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.